Master Pros RVF Provence et Corse

Après une série de quatre rendez vous en 2016, les Masters Pros de la Revue des Vins de France sont de retour en 2017 avec plusieurs thématiques inédites (Languedoc-Roussillon, Champagne, Loire, Provence, Bordeaux Rive droite, Bordeaux Rive Gauche). Nouvelle année, nouveau lieu, les événements prendront place dans le cadre cossus de l’hôtel Intercontinental Marceau.

Ce second événement de l’année 2017 est consacré aux régions de la Provence et de la Corse. C’est une sélection de 24 domaines et producteurs qui attendaient le visiteur (19 pour la Provence et 3 pour la Corse).

master-pros-provence-corse

Une vie après le rosé ?

Surfant sur l’engouement du grand publique autour du rosé ces cinq dernières années, la région Provence est souvent associée presque exclusivement à ce vin de vacances et de plaisir. Ce salon est donc aussi l’occasion de confirmer les progrès fait sur ces vins qui savent aussi se faire vins de gastronomie. L’occasion aussi de redécouvrir que ces régions savent produire de grands vins rouges et blancs, capable de très bien traverser le temps.

Comme lors des salons consacrés au Languedoc-Roussillon et au sud de la Vallée du Rhône, la qualité des vins s’évaluera d’abord sur la capacité des vignerons à apprivoiser la maturité et la puissance naturelle issus du climat et des terroirs méridionaux au travers de cuvées digestes ayant conservé fraîcheur et finesse.

Voici mes coups de cœurs  :



clos-canerecciaClos Canereccia
Corse

Découverte de ce domaine situé à Rontani, entre Aléria et Corte, dont les premières vinifications datent de 2010. La gamme présentée ici affiche des vins d’une grande harmonie, précision, justesse, démontrant un véritable savoir faire particulièrement sur les vins blancs. Les cuvées Pierres (blanc, rosé, rouge) se montrent franches, fraîches et aromatiques. Le blanc (vermentino) est ici très à son avantage avec une expression fruitée agréable. Bon ! Les cuvées Clos Canereccia (blanc, rouge, rosé) se montrent plus ambitieuses, montrant plus de caractère et de profondeur. Le rosé possède une belle rondeur, plus de complexité et un caractère épicé, en faisant un vin tourné vers la gastronomie. Le blanc profite d’un élevage bois pour se patiner de notes vanillées venant compléter la générosité des fruits blancs frais (coin, abricot), tandis que le rouge se montre puissant, persistant, avec des tanins poudrés et une matière crémeuse. Bon ! Enfin, deux très belles cuvées (blanc et rouge) élevées en Amphore complète la gamme. De légères notes oxydatives viennent apporter au vermentino des saveurs de fruits secs, de zestes d’oranges et une texture racée et délicate. La cuvée rouge (carcaghjolu neru) se révèle d’une belle profondeur et d’une extraordinaire complexité aromatique, évoquant le maquis, les fruits noirs sauvages. Très Bon !


domaine-vecchio

Domaine VecchioCorse

Très belle rencontre avec Florence Giudecelli, dynamique et sympatrique vigneronne, présentant des vins francs, d’une évidente accessibilité et d’une noble simplicité. Quel plaisir pris sur cette dégustation ! La cuvée Vecchio blanc est vive, incisive (zeste de citron, agrumes), subtilement aromatique sur de jolies notes de fleurs blanches et une finale nette. Belle expression des fruits noirs pour la cuvée Vecchio rouge, avec une texture crémeuse et gourmande. Bon ! La Cuvée Mélusine (niellucciu) est concentrée, profonde, toute en équilibre sur des notes fraîches et réglissées d’une part, et des fruits noirs mûrs compotés et des notes torréfiées d’autre part. Très Bon ! Le plaisir se prolonge avec la cuvée Beau-tri-tys (vermentinu) qui développe de beaux arômes de marmelade d’orange, de miel de thym et des nuances légères de sous bois. Le vin est plein, suave, mais reste nerveux et tendu, sans aucune lourdeur, parfaitement net et digeste. Très Bon !


mas-de-cadenetMas de Cadenet – Côte de Provence

Un bel accueil chez ce domaine dirigé par la famille Negrel et que l’on sent sérieux, appliqué, bien encré entre tradition et modernité (culture Bio). Très jolie gamme cohérente avec des vins précis où puissance et maturité sont bien contenus dans une trame fraîche, avec beaucoup de maîtrise et de précision. Je retiens particulièrement la cuvée Arbaude rosée, tout en vivacité acidulée sur des notes de fruits rouges Bon !. La cuvée Mas de Cadenet blanc (100% rolle) est toute en harmonie entre maturité, expression du fruit (poire, citron jaune), suavité et une fraîcheur préservée sur une finale persistante, nette et digeste Bon !. Enfin la cuvée Mas de Cadenet Bicentenaire 2010, présente une robe concentrée et brillante, un jolie matière profonde et délicate sur tanins poudrés, une expression aromatique intense (épices douces, fruits noirs, violette) ainsi que des notes torréfiées. L’ensemble oscille entre puissance et subtilité, intensité et fraîcheur. Très Bon !


villa-minnaVilla Minna Vineyard – Bouches du Rhône IGP

Voilà un domaine singulier et attachant ! Du nom du domaine, des cuvées en passant par le travail à la vigne et au chais, on sent l’engagement et l’envie d’imprimer une philosophie originale. Seulement deux cuvées étaient présentées sur ce salon (le domaine n’en propose de toute façon que quatre au total) mais sur quatre millésimes différents, donnant la possibilité d’apprécier le potentiel d’évolution mais aussi les identité de chacune. En blanc, c’est un assemblage (environ 50% vermentino, 50% marsanne, roussanne) qui est décliné sur les millésime 2013 à 2010. Le 2013 est bien né, intense et généreux mais aussi avec beaucoup de fraîcheur et de finesse. Il semble tailler pour la garde. Les millésimes avançant, les vins semblent s’épanouir entre puissance, complexité aromatique et minéralité, notamment grâce à la roussanne. Le 2010 en est un bel exemple : subtil sur des notes florales, minérales, anisées, avec une belle persistance. Très Bon ! Même constat sur les rouges (syrah, cabernet sauvignon, mourvèrdre) où la balade dans le temps remonte jusqu’en 2008, sur des notes de violettes, de fruits noirs compotés, des tanins fins et soyeux, tout en harmonie. Très Bon !


terrebruneDomaine TerrebruneBandol

Encore une très belle rencontre avec un vigneron, Reynald Delille, dont on sent l’humilité et la passion, et un domaine qui propose également une agréable voyage dans le temps. Ici pas de gamme à rallonge ou de cuvées au noms exotiques, l’offre se résume à un vin estampillé Terrebrune, proposé dans les 3 couleurs. Issus d’un terroir magique et d’un travail d’orfèvre, l’ensemble se révèle d’un caractère sudiste et d’une grâce septentrionale, tourné vers la gastronomie. Déjà dégustés auparavant, les rosés sont cristallins, vineux sur une belle robe saumon, lumineux, d’une matière au touché et à la subtilité admirable. Le 2015 s’annonce Superbe ! et apte à défier le temps. Les rouges sont tout aussi impressionnant, le temps amène harmonie, fondu des tanins, et laissent s’exprimer tout le potentiel aromatique (fruits noirs compotés, sous bois, épices douces telles que le curry, la muscade), toujours sur une finesse que je n’ai perçu nul par ailleurs dans appellation.  Le 2013 est concentré, corsé, franc avec déjà un certain volume, une belle matière laissant la part belle à des notes de Kirsh, de pruneau,  de réglisse. Taillé pour une longue garde. Très Bon !


A retenir également  :

  • L’incontournable Domaine de La Bégude (Bandol), et ses superbes cuvées La Brulade en rouge, et l’Irréductible en rosé. De grands vins produits par Guillaume Tari, un vigneron haut en couleur à rencontrer absolument.
  • Incontournable également, le château de Pibarnon (Bandol), et ses magnifiques cuvées rouges, vins fins, intenses et racés.
  • Villa Angeli (Corse) et ses cuvées rosées fluides, sapides, superbes d’harmonie et de fraîcheur.
  • Les vins du domaine de la Tour du Bon et particulièrement la cuvée En Sol, expression inédite du Mourvèrdre (rendements très faibles, vendange entière, élevage en amphore) , déroutante mais délicieusement aérienne, florale, d’un fruit frais et juteux (cerise). Superbe !

Conclusion

L’excellente surprise de ce salon fut la très grand niveau qualitatif global des domaines et cuvées présentés : quelle démonstration ! Beaucoup d’excellent producteurs, de grands vins, avec de belles découvertes (notamment en Corse), des vins soignés, sains et procurant énormément de plaisir.

Particularité lors de ces dégustations, beaucoup de producteur présentaient des millésimes anciens (jusqu’à 2008), ce qui n’est pas si fréquent sur les salons. Cela permettait de juger de la qualité et de la capacité au vieillissement des cuvées et de suivre leur évolution. Là encore, d’excellentes impressions sur des millésimes avec beaucoup de personnalités et qui évoluent très agréablement (Villa Minna Wineyard, Pibarnon, Terrebrune).

C’est la démonstration, s’il en était besoin, de la capacité de ces régions à produire de très grands vins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s