Master Pros RVF Bourgogne & Beaujolais

La saison des salons bat son plein en cette fin d’année 2016. Nouveauté cette année, la Revue des Vins de France crée une nouvelle série d’événements appelés les Master Pros et dédiés au professionnels. Cette série se décline en quatre thématiques (Champagne, Bourgogne-Beaujolais, Vallée du Rhône et Bordeaux) et ont lieu dans le très chic cadre de Park Hyatt Paris-Vendôme.

Ce 7 novembre 2016 était donc l’occasion de participer à l’événement dédié aux Bourgogne & Beaujolais et d’aller à la rencontre de 24 producteurs sélectionnés par le comité de dégustation de la RVF.

J’ai choisi pour ce salon de me concentrer sur les domaines du Beaujolais, l’occasion pour moi de mieux connaitre cette région et d’avoir un tour d’horizon de ce qui s’y fait. Bien m’en a pris tant j’ai découvert et redécouvert des jolis vins, fait par des producteurs passionnés, humbles et attachant.

Le Millésime 2015

La quasi totalité des vins dégustés portaient sur le millésimes 2014 (déjà bien en place) et quelques uns sur 2015, mis en bouteille assez récemment pour la plupart des domaines (3 à 4 semaines tout au plus). Que dire de ce millésime 2015, encensé dans toutes (…) les régions et attendu comme exceptionnel ? Le moins que l’on puisse dire c’est que s’il semble donner satisfaction, il a aussi donné pas mal de fil à retordre aux vignerons du Beaujolais peu habitués à composer avec de telles maturités, concentration et matière. Si Antoine Graillot (domaine du FA, Saint-Amour) et ses origines rhodanienne semblait dans son élément, beaucoup ont du rompre avec leurs habitudes de vinifications et s’adapter. Il en ressort un millésime qui sera hors standard pour les crus du Beaujolais.

Voici mes coups de cœurs  :

master-pro-thivin

Château ThivinBrouilly, Côte de Brouilly

Découverte de ce domaine emblématique de Côte de Brouilly, dotée d’une très belle gamme, à commencer par un surprenant Beaujolais Blanc Clos de Rochebonne, étonnant de fraîcheur et de tension. Sur les côtes de Brouilly, sont particulièrement à retenir la cuvée Zacharie (assemblage de plusieurs parcelles) sur le millésime 2014, pleine de finesse, d’énergie sur une belle acidité et dotée d’un boisé élégant. La Chapelle en 2015 montre une très belle concentration, avec un joli fruit mûr (fraise des bois), bien équilibré sur une évidente minéralité et une finale épicée. Domaine à suivre.

 


master-pros-chemarinP’tit Grobis (Nicolas Chamarin) – Beaujolais Village, Régnié

Très jolie rencontre avec Nicolas Chemarin, dont l’humilité et la gentillesse transparaît dans les vins. On trouve une gamme très cohérente, moderne, digeste et justement qualifiée de conviviale, dans le meilleur sens du terme. Le Beaujolais Village « P’tit Grobis » blanc 2015 est surprenant de fraicheur, d’arômes floraux et avec un volume intéressant . Le Regnié « la Haute Ronze » et le Morgon « les Charmes » en 2014 sont déjà en place,  ce dernier dévoile un bel équilibre sur l’expression du fruit et  la minéralité, tous deux procurent déjà un réel plaisir sur un style juteux et gourmand. Le Morgon « Corcelette » 2014 possède plus de fond, épicé et savoureux avec déjà une belle harmonie. Il mérite sans doute encore d’attendre pour être totalement au rendez vous.

 


master-pros-mee-godard Domaine Mee GodardMorgnon

Sur un petit domaine (5,4 hectares) créé en 2013 sur les très beaux terroirs de Morgon (Corcelette, Grand Cras, Côte de Py), Mee Godard élabore des vins ambitieux et exigeant, d’une très belle définition sur les cuvées parcellaires et mettant en avant la typicité des différents terroirs. Les vins du domaine sont taillés pour la garde, et la vigneronne préconise d’attendre au moins 5 ans pour en profiter pleinement. Sur le Millésime 2014, Côte de Py révèle une belle densité, de la finesse sur des notes d’épices et de fruits noirs. Corcelette se montre plus généreux, sur un fruit pulpeux, et déjà une belle harmonie. Grand Cras développe beaucoup de tension et de finesse. Enfin Passerelle 577, sélection des meilleurs fût, laisse augurer une belle matière, un fruit éclatant et beaucoup de pureté.


master-pro-marransDomaine des Marrans Beaujolais VillageJulienasChirouble, Morgon, Fleurie

A la tête du domaine familial de 20 hectares situés à cheval sur six appellations, Mathieu Mélinand travaille avec sérieux et soins (levures indigènes, rendements modérés) des vignes âgées (50 ans) dont il tire une gamme de vins aux stylé épuré, fruité et juteux. Si le Beaujolais blanc manque un peu de tension, on est tout de suite séduit par le Chirouble, digeste et équilibré, marqué par les fruit noirs ainsi que par le Morgon pulpeux, plus dense et concentré. Mais c’est surtout en Fleurie que le plaisir est le plus grand sur des vins aromatiques et floraux, soulignant un fruit frais et charnu. La sélection parcellaire Terroir du Pavillon affiche de jolie note de roses, de belles notes crémeuses de fruit rouge (fraise, cerise), des tanins soyeux et un beau volume. Jolie découverte.


master-pro-capreolesDomaine Les Capréoles – Régnié

Depuis seulement deux millésimes, Cédric Lecareux reprend avec bonheur un domaine de 3 hectares laissé à l’abandon sur les terroirs de Régnié. Là encore, une jolie rencontre avec un vigneron passionné et sacrément intéressant. Les vignes sont travaillées en Bio et on sent soin et  précision sur le travail de la vigne et du vin. Des le nez on est envoûté par la cuvée Diaclase sur le millésime 2014 :  rond, subtil sur des notes poivrées, florales (violette). Le plaisir se prolonge en bouche avec beaucoup d’onctuosité, de rondeur, d’harmonie et de finesse. Assurément l’un des meilleurs vins goûté sur ce salon. A retenir aussi la cuvée parcellaire Sous la croix sur le millésime 2015, dont on sent la noblesse et le caractère, mais qui est encore un peu marquée par le bois. A attendre donc, pour laisser exprimer tout son potentiel.


Conclusion

Un vent frais semble souffler sur le Beaujolais ! En tout cas au travers de ce salon et des ces dégustations, on sent qu’une nouvelle génération de vigneron prend la relève, bien décidée à valoriser et redonner ses lettres de noblesses aux crus du Beaujolais. Ces domaines avec seulement quelques millésimes derrière eux (Mee Godard, Domaine du Fa, Domaine des Capréoles …) apportent déjà exigence et modernité avec une volonté d’exprimer la typicité de leur terroir. On sent également un esprit de cohésion de ces vignerons qui semblent bien se connaitre et s’apprécier. Cela a été pour moi l’excellente surprise de ce salon  !

6 réflexions sur “Master Pros RVF Bourgogne & Beaujolais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s